Le fruit défendu

Depuis Adam et Ève, les hommes ont un attrait particulier pour ce qui est interdit et prohibé. L’interdit attise la curiosité tout comme les fourmis sont attirées par le sucre, et braver les interdits devient une quête plus qu’exaltante. Toutefois, même si frénésie il y a, les conséquences de cette témérité n’en sont pas moins désastreuses…Mais la nature humaine étant ce qu’elle est, désastre ou non, dès que ce feu est attisé, nul ne veut l’éteindre sans passer par la découverte de l’interdit.

Malika, 15 ans…et curieuse de son état. Elle vient de fêter ses 15 ans, et pour l’occasion, sa charmante marraine lui remit un cadeau majestueux. Un magnifique collier en rubis. Un collier d’une telle prestance rendrait inévitablement ses copines vertes de jalousie. Hélas, il y avait un interdit sur ce précieux bijou. Elle le possédait certes, mais le convoitait toujours. Sa marraine lui recommanda de ne le porter qu’un mois avant son 16ième anniversaire. Il fallait qu’elle soit prête pour pouvoir le porter. Prête dans quelle mesure? Elle l’ignorait. Mais sa marraine semblait oublier à quel point sa filleule avait une curiosité développée. Lui imposer une telle interdiction pendant une journée lui paraissait déjà sempiternel, alors à plus forte raison onze mois…c’était peine perdue!

Chaque soir avant de se coucher, tel un rituel, elle allait contempler ce somptueux bijou avec envie et désir. Elle s’imaginait à chaque regard qu’elle lançait à son collier la convoitise de ses copines, et surtout comment elle resplendirait en le mettant. Cela frisait même l’obsession, et résister à l’emprise de ce collier devenait de jour en jour une pure indécence. Alors, ce soir du 15 mai 2012, Malika décida de le mettre juste pour voir l’effet que ça ferait. De toute façon sa marraine n’en saurait rien. Aussitôt mis, aussi enlevé. Un grand homme disait que l’on crée nos propres démons,  mais si seulement Malika savait cela…

En ce qui concerne Adam et Ève, Dieu n’était pas là non plus lorsque l’affront a été réalisé, mais la honte les a trahis. Même si sa marraine n’était pas là ce soir pour s’assurer qu’elle ne brave pas son interdit, la conséquence de son acte la trahirait forcément. Elle ne put résister une seconde de plus à la vue de ce collier et s’empressa de le mettre. Il était si beau, il lui allait à merveille. Elle voulait le garder en tout temps tellement il était magnifique. Son désir ardent a été exaucé. Elle ne pouvait plus l’enlever, ils étaient devenus inséparables. Elle a voulu braver l’interdit, maintenant elle devra assumer la force de ce collier. Le lendemain matin, c’est avec étonnement que ses parents constataient qu’elle portait le collier. Elle venait de faire une bêtise, elle ne pouvait leur expliquer qu’elle ne pouvait plus l’enlever. Mais, étonnement, ce matin, chacune de ses pensées se voyait exaucée. Tout cela lui plaisait beaucoup et à l’idée de voir tous ses désirs se matérialiser, elle ne cessa de penser à ses vœux. Des semaines se sont écoulées ainsi, et elle avait tout ce qu’elle désirait. Hélas, si ses pensées concernant ses désirs se réalisaient, ses pensées négatives aussi. Aucune exception. Alors que sa grande sœur l’agaçait, elle se dit intérieurement comment sa vie serait mieux sans elle. Une pensée sur un coup de la colère, mais qui n’échappa pas aux pouvoirs du somptueux collier de rubis. Aussitôt pensé, aussitôt fait, que la pensée soit et elle fut! Dans les minutes qui ont suivi, sa sœur est passée de la vie à trépas. Le choc…elle était confuse, elle ne réalisait qu’à peine ce qui venait de se passer. Elle ne le savait pas, mais elle avait réveillé un daemon en portant ce collier. Elle souhaitait revenir quelques minutes en arrière, mais c’était trop tard, le mal avait déjà été fait. On est esclave de nos paroles lorsqu’elles franchissent le seuil de notre bouche, mais Malika était à présent esclave aussi de ses pensées. La nature humaine étant ce qu’elle est, les pensées négatives sont inévitables. Autour d’elle, c’était donc le carnage. En quelques fractions de secondes, elle devenait un fléau ambulant. Elle était aux prises avec ses pensées. Il fallait qu’elle se débarrasse de ce collier. Elle se résolut donc à aller voir sa marraine. Sa marraine était plus que mécontente car elle savait bien le mal que pouvait faire le collier. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle voulait que Malika soir prête avant de le porter. Elle voulait que Malika en tire une leçon, mais le carnage avait déjà débuté et était sans précédent. Elle lui livra donc le secret. Parfois, il faut combattre le feu avec le feu. Le secret était de cet ordre-là : utiliser ses pensées contre ce collier…aussi simple que ça.

Elle s’attela ainsi à avoir des pensées négatives et d’autodestruction envers ce vil collier. Hélas, le collier ne s’enleva pas pour autant. Le carnage continuait et Malika décimait même les gens pour qui elle avait une grande affection. Rien ne se passait comme elle le voulait…c’était le chao. Que faire?

Ce matin du 16 mai 2012, la mère de Malika vint en panique dans la chambre de sa fille. Elle entendait depuis la cuisine sa fille crier, pleurer et s’agiter. Elle venait surement de faire un cauchemar. Elle tapota avec la plus grande délicatesse qui soit sa fille, qui à son réveil était en panique. Elle transpirait à grosse goutte et avait une respiration haletante. Son cœur palpitait. Avant même que sa mère ne lui pose de questions, elle se mit à toucher son cou afin de savoir si le collier était toujours là. Non…le collier n’était pas là, et n’a jamais été à son cou d’ailleurs. Malika venait de faire un terrible cauchemar sur les conséquences potentielles de sa trop grande curiosité. Le collier était encore là, dans sa boîte. Il n’avait pas bougé de la nuit. Un rêve prémonitoire peut-être ou alors un rêve métaphorique, qui semblait si réel. Mais après ces sueurs froides que Malika venaient d’avoir, il ne risquait surement pas de se réaliser.

Signé J-M!

Advertisements

2 thoughts on “Le fruit défendu

  1. Tant de sagesse pour une si jeune fille…. Je suis impressionnée et en même temps étonnée. T’as très bien fait de créer ce bloc désormais quand je m’ennuierai je saurai quoi faire. Big kiss ❤

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s