De la Douleur à l’Identité

« Seul l’arbre qui a subi les assauts du vent est vigoureux, car c’est dans cette lutte que ses racines, mises à l’épreuve, se fortifient.» – Senèque

Dans ce pays où les lacs sont formés de larmes, où les sentiers sont parsemés de braise, et les cœurs souvent laissés en mosaïque meurtris, j’ai appris à voir les étoiles qui scintillent à travers la pénombre du crépuscule.

tripalium 2

Dans ce pays où la douleur est quotidienne, j’ai appris à voir dans les profondeurs des lacs de pleurs, les perles qui s’y dissimulent, et à regarder les marques de braises qui cicatrisent avec courage et fierté. Ces cicatrices empreintes de l’essence même de la douleur sont telles des oxymores: souvenir de souffrance et pourtant fierté d’y avoir survécu. Fierté d’être allé de l’avant et d’avoir été fort dans les moments de faiblesses. Ce qu’il y a d’encore plus symbolique avec ces cicatrices c’est qu’elles rappellent avec une douloureuse éloquence que nous sommes des guerriers de la lumière. Des guerriers de la lumière que le Créateur n’a guère oublié et ce à aucun moment, car c’est lui qui nous a tenu la main au moment où sous le poids de la douleur nous avons faibli.

Les épreuves à travers ses acolytes que sont la douleur et la souffrance, sont souvent les professeurs inavoués de ce pays, quand bien même ils soient les armes qui y meurtrissent les cœurs. Ce sont des professeurs qui enseignent par un baptême de feu. Pourtant, ils nous apprennent bien des détails sur nous. Ils nous poussent à sortir la véritable personne qui sommeille en nous, et qui se dissimulait depuis assez longtemps dans notre ombre. À la quête de notre identité profonde, nous apprendrons à remercier ces professeurs forts souvent handicapants, car non pas à notre insu, mais grâce à eux paradoxalement, cette quête identitaire nous l’avons accomplie. Notre légende personnelle, nous y serons parvenus en ayant déchiffré les charades de ces professeurs et en nous étant affranchis du fardeau de l’amertume. Les épreuves sont que les synonymes d’un viel outil qui vise a nous construire.

«You may encounter many defeats, but you must not be defeated. In fact, it may be necessary to encounter the defeats, so you can know who you are, what you can rise from, how you can still come out of it.»Maya Angelou

 

Signé J-M!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s