Les Maux des Mots

«Un coup de langue est pire qu’un coup de lance. » – Proverbe français

Avant de vous adresser à autrui, pesez-vous vos mots?

Avant de faire des remarques aux autres, essayez-vous l’exercice de l’empathie?

On ne s’en rend pas toujours compte, mais à bien des égards nos paroles peuvent avoir une portée qui nous transcende. On n’y pense pas forcément, mais penser véritablement avant que les mots ne franchissent le seuil de notre bouche peut éviter bien des tourments. Ainsi, la langue qui impulse nos paroles n’a certes pas d’os, mais elle peut bel et bien suffire à briser un être tout entier. Des mots mal pesés ou mal pensés, peuvent être source de maux difficiles à panser…

À faire des jugements trop hâtifs, à se laisser emporter dans le vif de l’action et par les émotions lorsqu’elles sont à leur point culminant, on peut être emmené à tenir des propos qui blessent notre interlocuteur bien plus qu’on ne peut se l’imaginer. Un simple mot d’une allure banale peut s’avérer être le prélude d’un cycle infernal de complexes et de blessures profondes. Ce postulat est d’autant plus vrai aujourd’hui que notre société se caractérise par l’apogée de l’apparence. Tout repose sur l’apparence et malheureusement le regard versatile d’autrui a plus d’importance qu’il ne le devrait. Ainsi, nombre de personnes prennent à tort pour paroles d’évangiles les mots souvent peu constructifs et peu pertinents que leur adressent les autres. Chez les jeunes notamment, en quête de popularité et avides d’amour de leurs paires, le pouvoir des mots, reflet des impressions des autres à leur égard, fait des ravages. Combien sont ces jeunes qui ont vécu un mal être dans leur peau parce qu’on leur a fait des remarques désobligeantes sur leur façon d’être ou sur leur apparence? Combien sont ceux qui se sont cachés pour pleurer dans le silence de la douleur, là où personne ne pouvait voir que ces mots les avaient blessés? Les bourreaux de ces mots étaient une fois de plus, j’en suis sûre, loin de s’imaginer un tel dénouement pleins de maux. À la fois avec le costume du bourreau et de la victime, j’ai aussi fait l’expérience de la violence des mots. Des mots tortionnaires, des mots qui m’ont créé des maux et qui en ont créé.

Avec du recul, j’ai guéri, j’ai grandi, j’ai appris et je suis parvenue à tirer plusieurs leçons de cet enseignement de l’école de la vie. Tout d’abord, apprendre à réfléchir véritablement avant de parler,à ce que l’on va dire et à la manière de le dire. Bien souvent, on parle sans réfléchir et c’est une fois que les paroles se sont affranchies de notre bouche que l’on constate impuissant les dégâts. Alors, comme il vaut mieux prévenir que guérir, posons-nous les vraies questions: ce qu’on a à dire est-il important? Est-ce utile? Est-ce constructif? Allons-nous blesser en nous exprimant de la sorte? Aurions-nous aimé qu’on nous dise les choses de cette manière? Bref, tournons sept fois notre langue dans notre bouche avant de parler, essayons de faire de l’empathie et surtout si l’on en vient à la conclusion que ce que l’on a à dire n’est pas plus beau que le silence, ne perdons pas l’occasion de nous taire!

J’ai aussi appris de cette expérience de bourreau et victime des mots que quoiqu’il en soit, il ne faut pas en faire une affaire personnelle! Eh oui, en prenant personnellement ce que les autres nous disent, en se braquant sur leurs remarques, on se fait davantage de mal et on se créé inconsciemment des blessures dont on fait porter le chapeau à autrui. S’il est vrai que le locuteur doit bien pesé et pensé ses mots, en tant que récepteur il faudrait aussi apprendre à relativiser. À chacun sa responsabilité!

Enfin chers lecteurs et lectrices, avant de parler et de devenir esclaves potentiels de vos paroles, rappelez-vous qu’il est facile de passer des mots aux maux!

 

Signé J-M!

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s