Mise à nu

Telle une brise légère, à la fois douce et déchirante, elle se fraya un chemin pour venir à ma rencontre. Avec cet air savant que j’affichais, je dois avouer que je me méprenais sur elle, à tel point que je ne savais pas ce qu’elle voulait dire. De mes yeux qui étaient encore charnels et empreints de l’ignorance du monde, je n’ai pu avoir qu’un jugement faussé, empêchant mon âme poétique de lire à travers sa transparence, son lyrisme aussi discret qu’imposant.

Nudité…c’était bien comme ça qu’on l’appelait, et pour tout vous dire l’écho de son nom m’horripilait, car son allure et ses déclinaisons semblaient déranger ce que je croyais être de la pudeur.

Son apparence, un peu trop directe, ou dois-je dire un peu trop intrusive, me poussait dans mes retranchements, tant et si bien que garder mon vêtement souillé semblait préférable.
Que d’illusions, que d’ignorance je dois avouer. Mais le voile devait tomber !

C’est donc ainsi que débuta mon poétique et symbolique cours de repentance et de réconciliation accéléré!
Comme j’étais bornée dans ma bulle et que je n’avais pas l’ombre d’un soupçon quant à cette rencontre, j’ignorais donc également que cette chère Nudité, collaborerait avec le metteur en scène par excellence. Ainsi, la première séance de ce cours accéléré m’électrisa! Cette séance et rencontre authentique avec la chère Nudité, me bouleversa à en être salvatrice!

La Nudité, avec la complicité de Celui qui sait tout de nous, me mit face à moi-même, à mon cœur, à mon iniquité, au placard de mon intimité avec ses vêtements tachés de secrets.

Un à un, ces vêtements, commencèrent à sortir, et les leçons de la séance au même rythme se faisaient.

La première leçon m’a plongée dans le vêtement de ce que j’appelais la pudeur. En réalité, il fallait que je comprenne que cette dite pudeur cachait une racine d’orgueil qui devait être brisé. L’orgueil qui empêche le cœur de fléchir car les souillures que l’on désavoue veulent nous maintenir debout. Il fallait que je comprenne que la profondeur de la repentance et de la réconciliation réside dans le brisement total, et l’abandon de ce vêtement souillé pour que l’immaculée devienne la nouvelle couverture.

Après avoir été dépouillée des vêtements de honte, l’heure était aux explications sur cette rencontre. Cette deuxième leçon m’emmena dans une profondeur aussi merveilleuse que submergeante. C’était la profondeur de la Miséricorde! La Miséricorde divine, que le pape François explique avec éloquence en ces termes: “le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour qu’il ouvre son coeur à l’espérance d’être aimé pour toujours, malgré les limites de notre péché.”

Je compris par cette deuxième leçon que l’image de la Nudité, de la mise à nu, était une métaphore venue me faire saisir la réalité concrète de l’Amour inégalable et dépassant tout entendement de Dieu pour nous, exprimé à travers sa Miséricorde. 

Suite à ces leçons, autant vous dire que je suis restée bouche bée. « Wow » était en effet le seul mot que je pouvais prononcer face à la profondeur de ce cours accéléré et de cette rencontre pour moi inopinée. 

 Telle une brise légère, à la fois douce et puissante, je sentis sa Main se poser sur mon coeur et les chaînes du passé se délier une à une. La paix et la joie étant au paroxysme, je reconnus dans cet élan la poésie enivrante de son Amour, et je lui dis, mon coeur à nu: “entre tes mains j’abandonne tout ce que j’appelle mien”.

“Aimer, c’était sans doute se montrer nu à l’autre. Nu dans sa force, et nu dans sa fragilité. Vrai. Qu’est-ce qui me faisait peur dans l’amour ? Cette nudité ? Sa vérité ? La vérité ?» – Solea

Signé J-M!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s