Dans les entrailles de la Miséricorde

La voix de l’accusation s’est élevée en mon sein comme un feu que l’on ne peut canaliser. Elle a voulu me dominer, elle a voulu me faire sombrer dans la culpabilité. La voix de l’accusation m’a dit que je n’étais rien, elle m’a dit que je ne valais rien. Elle a dit tellement de choses que peu à peu mon identité semblait se confondre. Puis, dans cette tempête qui troublait mon être, la voix de la Vérité a retenti. Elle m’a dit : « Approche-toi donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. » (Hébreux 4 :16). Cette voix a transformé mon cœur de l’accusation à la miséricorde, du doute à la foi. Cette voix a déposé au plus profond de mon cœur la Grâce de Dieu!

Seigneur, ta Grâce Suffit…

Dans cette saison d’attente et d’épreuve de foi, le Seigneur dans sa grâce épure mon coeur, me purge, et indéniablement, je dois avouer que cela passe par ce que Paul appelle si bien la tristesse de la repentance. Depuis le début de cette saison, je fais face à la profondeur de mon cœur, et j’ai réalisé à quel point ma petite personne était pleine d’orgueil, combien ma grande bouche a pu être blessante, combien derrière mon air sérieux il y avait des raisonnements sereins et sincères mais profondément faux et bancals. Bref, j’ai réalisé mes faiblesses et la misère de mon cœur. Mais derrière ma misère, j’ai découvert comme jamais auparavant la miséricorde infinie de Dieu. J’ai souvent répété “Seigneur ta grâce me suffit”, mais je comprends pleinement son sens aujourd’hui. La grâce de Dieu nous suffit car sans elle nous ne sommes rien! Sans la grâce de Dieu, aucun homme ne survivrait sur terre (psaume 130:3). Sans la grâce de Dieu, nous vivrions dans une culpabilité insoutenable. C’est elle qui nous fait renaître de nos cendres car TOUT a été accompli à la Croix par Jésus Christ. TOUS nos péchés sont pardonnés. Pas un péché, mais toute l’étendue sombre de nos péchés. La grâce de Dieu est libératrice! Elle nous rappelle l’Amour inconditionnel de Dieu pour nous. En y pensant, on pourrait s’arrêter une minute et dire “qui suis-je Seigneur pour que tu m’aimes tant? Car en vérité je ne mérite rien”. Oui, nous ne méritons rien, et cela force l’adoration véritable, l’amour profond pour Dieu, le désir de nous soumettre à lui, et d’aimer les autres sans jugement. La grâce de Dieu nous fait réaliser à quel point Dieu est un abri sûr, et que lorsqu’on tombe et qu’on se repent, il est là, aimant. Il ne nous regarde pas avec dédain, mais bras ouverts avec un amour qui fait fondre le coeur de gratitude et de joie. En réalisant dans ma misère la grâce de Dieu, j’en ai les larmes aux yeux car il n’y a Personne comme Jésus! Ce ne sont pas nos œuvres, mais le sacrifice passionnel de Jésus qui nous fait entrer dans la grâce. La grâce de sortir de la mort du péché et de la captivité, et d’être cohéritiers du Christ pour pouvoir nous approcher de son trône de gloire.

Ses bontés se renouvellent chaque matin, sa miséricorde dure à toujours, il se glorifie dans nos faiblesses.

Aujourd’hui, rendons gloire à Dieu pour sa grâce qui nous suffit, qui nous libère et nous restaure. Puissions-nous par le Saint-Esprit grandir chaque jour dans les profondeurs de divin.

Signé JM!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s