Bienheureuse Fragilité

Dans ce monde où la puissance et la force sont légions,

Où la nudité n’est qu’apparente pour mieux dissimuler une pléthore de masques,

Mes doigts jubilent pour te dire Bienheureuse Fragilité, Merci!

Merci d’exister!

Merci parce qu’à travers toi, je peux épouser la véritable liberté, liberté tant convoitée, souvent galvaudée, mais si peu pénétrée.

Merci parce qu’à travers notre rencontre, j’embrasse la belle nudité originelle, mon Eden, ma nudité sans masques, sans honte, assumée.

Merci parce qu’à travers ta présence inéluctable, j’ai pu faire la douloureuse mais ô combien salvatrice expérience de mes misères. Bien mieux, j’ai fait l’expérience de mes misères qui rencontrent le cœur de Dieu! Miséricorde… voici un autre trésor pour lequel mon cœur exulte de joie et de reconnaissance. Telle une exploratrice, ce trésor m’a fait naviguer dans les abîmes du mystère divin qui s’unit au mystère de ma légende personnelle, et de celle de l’humanité.

La toile de vulnérabilité et de faiblesse que tu as tissé en mon sein a été un écho retentissant de la Croix. Un écho de cette passion sans égale du Christ qui me sussure à l’oreille comme à Paul: Ta grâce me suffit!

Bienheureuse Fragilité, grâce à toi, je peux maintenant également me vanter…me vanter de mes faiblesses car lorsque je suis faible, c’est alors que je suis forte.

Bienheureuse Fragilité, comme tu résumes si bien l’essence mon identité! Celle d’une humanité brisée et rescussitée, qui porte à présent le sceau miséricordieux de la paire qui lui a enseignée cette béatitude: la Vierge et l’Enfant!

Signé JM!

Advertisements

TU ES AMOUR

« Dieu dit enfin : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. » – (Gen 1 :26)
« Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » – (Jean 3 :16)
« Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes oeuvres sont admirables, Et mon âme le reconnaît bien. » – (Psaume 139 :14)

 

Est-ce que tu t’aimes ?

Voici la question que j’aimerais te poser pour commencer.

Pourquoi est-ce que tu t’aimes ? Et si tu as répondu par la négative, pourquoi tu ne t’aimes pas ?

Voici ma deuxième question pour toi.

Je vous pose ces deux questions car elles sont fondamentales pour savoir qui nous sommes. Nous sommes des créatures merveilleuses, des créatures faites à l’image de Dieu, selon sa ressemblance. Pourtant, combien d’entre nous ont une mauvaise estime d’eux-mêmes ? Combien d’entre nous ne s’aiment pas et convoitent avec tristesse et amertume les autres qu’ils considèrent d’ailleurs mieux qu’eux ?

Continue reading “TU ES AMOUR”

Miroir, qui suis-je ?

Qui suis-je?
Qui es-tu?
Qui sommes-nous?
Telles ont été les questions que je lui ai posées. Comme presque tout le monde, je marchais en quête de mon identité, jusqu’à ce qu’il se présente sur mon chemin. Alors, face à lui, face à ce miroir qui reflétait d’innombrables regards, j’ai entamé cet interrogatoire qui m’a fait grandir et m’a appris à arpenter mon identité.

Qui suis-je?
Qui es-tu?
Qui sommes-nous?
Voilà comment tout a commencé. Et voici ce que cet ami et conteur inopiné m’a répondu:

« Ah ma chère, j’ai bien des choses à te dire! Mais avant que je ne te réponde, j’aimerais d’abord te parler un peu de la nature des miroirs. Tu sais, il y a quelque chose de paradoxal avec nous. La force du miroir est dans le regard, et la puissance du regard réside en sa capacité inouïe à voir en les autres et en soi, l’étincelle de Dieu. Pourtant, à bien des égards, je dois l’avouer, nous sommes bien paresseux. Bien souvent, nous nous complaisons dans les apparences parce qu’à chaque fois que nous sommes sollicités, c’est le critère qui vient en pôle position. Alors, nous faisons bien peu d’efforts et nous ne mettons pas à profit la puissance du regard. Mais aujourd’hui, je ne vais pas être paresseux, je ne vais pas rester en surface avec toi. Écoute-moi bien, je veux t’emmener dans les profondeurs subliminales du regard!

Continue reading “Miroir, qui suis-je ?”